persona bulles cadenas externe phone calendar

Toutes les réponses sur l'examen médical Scintigraphie ou scinti-scanner

Pas de dépassement d’honoraires – Secteur I – Tiers payant - CMU

Questions / Réponses sur votre scintigraphie


 

Qu’est ce qu’une scintigraphie ? 

 

C’est un examen d’imagerie fonctionnel qui permet d’étudier le fonctionnement des organes en utilisant des radio-traceurs (substance radioactive couplée à une molécule propre à l’organe que l’on veut étudier). Un certain temps après l’injection, le produit sera fixé sur l’organe étudié (ex : thyroïde, squelette, cœur…) et nous détecterons les rayonnements émis grâce à une machine appelée gamma-caméra.

 

La scintigraphie est un examen très sensible, permettant de visualiser des anomalies que les autres examens ont du mal à mettre en évidence, ceci afin de mieux vous soigner.

 

De plus, la scintigraphie est souvent couplée, dans le même temps d’examen, à un scanner (Scinti-Scanner), permettant ainsi d’améliorer l’étude anatomique de l’organe étudié.

 


 

Pourquoi mon médecin m’a prescrit une scintigraphie ?

 

Votre médecin veut vérifier le bon fonctionnement d’un organe ou avoir un examen de référence avant le début d’un traitement. Dans certains cas, il s’agira de savoir si le traitement dont vous avez bénéficié a été efficace (Réponse thérapeutique).

 


 

Comment se déroule l’examen ?

 

 

Il se déroule en deux temps.

 

  • 1. Accueil – Administration du radiopharmaceutique – Délai d’attente

Le radiopharmaceutique vous sera injecté par voie intraveineuse (dans une veine du bras le plus souvent). Pour que le produit injecté se fixe sur l’organe à étudier, un certain temps est nécessaire. Il faut donc attendre ce délai avant de réaliser les clichés scintigraphiques. Parfois, en fonction de l’indication de votre examen, des images pourront être réalisées juste après l’injection, mais sans dispenser des images tardives.

  • 2. Réalisation des images

Après ce délai nécessaire à la fixation, on procèdera à la phase d’enregistrement des images sous la gamma-caméra. Il vous suffira de rester immobile (pour éviter les images floues), allongé la plupart du temps. L’appareil se déplacera près de vous pour obtenir des images de bonne qualité, mais sans vous toucher. Vous serez sous surveillance attentive pendant toute la durée de l’examen.
Vous n’aurez pas à entrer dans un tunnel.
Vous n’aurez généralement pas besoin de vous déshabiller, mais vous devrez retirer les objets métalliques (portable, clés, médailles, ceintures) qui feraient une « ombre » sur les clichés. Les accompagnants ne sont pas autorisés à pénétrer dans les salles d’examens sauf cas particuliers.


Si vous possédez des examens d’imagerie antérieurs (radios, échographies, scanners, IRM, scintigraphies précédentes) en rapport avec l’affection pour laquelle l’examen a été prescrit, veuillez les apporter le jour de l’examen.

 


 

Combien de temps dure mon examen ?

 

Tout dépend de votre examen puisque la durée totale est surtout liée au délai de fixation du radio-traceur. Cependant, le temps sous la caméra pour faire les images n'excède que rarement trente minutes.

 


 

Combien de temps durera l’attente entre l’injection et l’examen ?

 

Cela dépend de l’organe que l’on examine. L’attente peut durer de quelques minutes à plusieurs heures. Et comme des examens différents n’ont pas la même durée d’attente, il est possible que des patients arrivés après vous pour d’autres examens soient pris avant vous.

 

Vous pouvez quitter le service pour les examens se déroulant en deux parties (scintigraphie osseuse notamment), néanmoins comptez entre votre arrivée et votre départ du service :

 

  • TEP-TDM (ou Petscan) : 2 heures
  • Scintigraphie cardiaque : de 1 à 5 heures selon le résultat (prévoir la journée par précaution)
  • Scintigraphie osseuse : 3 heures
  • Scintigraphie pulmonaire : de 1 à 2 heures
  • Scintigraphie thyroïdienne : 1 heure
  • Scintigraphie rénale : DMSA - MAG 3/DTPA 2-3 heures
  • Scintigraphie parathyroïdienne : 1 heure

 


 

Est-ce que l’examen est douloureux ?

 

NON, l’examen est indolore, en dehors d’une petite injection intraveineuse du radio-traceur (similaire à une prise de sang). Pour l’examen proprement dit vous êtes allongé sur une table et la caméra enregistre l’examen sans vous toucher tout en se déplaçant lentement autour de vous.

 


 

L’examen est-il dangereux ?

 

NON, car vous ne recevrez qu’une très faible quantité de radioactivité. Les substances qui vous sont injectées ne sont pas toxiques, sont indolores et ne provoquent pas d’allergie. Les éléments utilisés ont une « durée de vie radioactive » et sont éliminés rapidement de l’organisme. L’irradiation n'augmente pas avec le nombre d’images scintigraphiques réalisées.

 

Le risque de maladie induit par une irradiation aussi faible n’a jamais été démontré. De plus, la radioactivité est présente naturellement dans notre environnement puisque nous subissons des irradiations quotidiennes par les rayonnements solaires et cosmiques ainsi que par les roches de notre planète.

 

Aucun des produits utilisés n’entraîne de somnolence. Vous pouvez repartir à votre domicile en conduisant votre véhicule.

 


 

Je présente plusieurs allergies, puis-je bénéficier d’une scintigraphie ?

 

OUI, sans aucun problème. Aucune allergie n’a été décrite lors de la réalisation de scintigraphies, les produits injectés n’ont pas de risque allergisant étant donné leurs structures moléculaires.

 


 

Qui peut bénéficier d’une scintigraphie ?

 

Tout le monde, même les nourrissons ou les personnes âgées.

 

Si vous êtes enceinte ou si vous avez un retard de règles, vous devez le signaler au personnel (secrétaires lors de la prise de rendez-vous et aux manipulateurs avant l’injection). Dans certains cas, des précautions doivent être prises.

Si vous allaitez, signalez-le également. Vous serez avertie s’il faut interrompre l’allaitement et combien de temps.

En revanche, la scintigraphie ne pose aucun problème si la grossesse est débutée après l’examen.

 


 

Y-a-t-il des contre-indications à la scintigraphie ?

 

NON, tout le monde peut bénéficier d’une scintigraphie.

Il n’y a pas de contre-indication en cas d’insuffisance rénale, de diabète sévère ou d’hypersensibilité aux produits de contraste iodé. Les dispositifs médicaux type prothèses, pace-makers, défibrillateurs automatiques implantables ne contre-indiquent pas l’examen.

 

Encore une fois, il faudra simplement signaler au personnel si vous êtes enceinte ou susceptible de l’être. Pour cette raison, il est préférable pour une femme jeune de réaliser l’examen sous contraception, sinon éventuellement pendant les 10 premiers jours du cycle menstruel. Si besoin, un contrôle du taux de βHCG peut s'avérer nécessaire.

 


 

Quelles précautions dois-je prendre avant mon examen ?

 

Le plus souvent aucune précaution particulière n’est nécessaire.

 

Pour les scintigraphies cardiaques, votre cardiologue pourra vous faire arrêter certains médicaments.

 

Pour les scintigraphies cardiaques avec test au dipyridamole (Persantine), le matin de l'examen nous vous demanderons de ne pas prendre de café (même décaféiné), de thé, de chocolat, de bananes et de boissons énergisantes (coca-cola, taurine).

 

Pour les Petscans (ou TEP-scan), il faut venir à jeun. En revanche vous pouvez vous hydrater, ceci est même conseillé.

 

Chez la femme en âge de procréer, l'examen est réalisé en première partie de cycle (sauf si vous prenez une contraception).

 


 

Est ce que je peux manger avant mon examen ?

 

Vous pouvez manger et boire avant, pendant et après un examen scintigraphique, sauf pour les Petscans.

 

Pour les Petscans, vous devez venir à jeun, c’est à dire ne pas avoir mangé ou pris de boissons sucrées au moins 6 heures avant l’examen. Si vous êtes diabétique, des consignes spécifiques vous seront données au téléphone lors de la prise de rendez-vous par les secrétaires.

 

Pour les scintigraphies cardiaques avec test au dipyridamole (Persantine), afin de ne pas diminuer la qualité des images, nous vous demanderons de ne pas prendre le matin de l’examen de :

  • café (même décaféiné)
  • thé
  • chocolat
  • bananes
  • boissons énergisantes (coca-cola, taurine)

 


 

Dois-je arrêter des médicaments avant l’examen ?

 

Il n’y a généralement pas besoin d’arrêter vos traitements habituels.

 

Pour les Petscans, en cas d’injection de produit de contraste iodé, vous vérifierez avec le manipulateur au décours de l’examen si votre traitement antidiabétique nécessite d’être interrompu.

 

Pour les scintigraphies thyroïdiennes, le LEVOTHYROX® doit idéalement être arrêté 3 semaines avant. N’arrêtez jamais votre traitement sans l’avis d’un médecin.

 

Pour les scintigraphies myocardiques, les consignes vous seront données par le cardiologue.

 


 

Quand mon médecin aura-t-il les résultats ?

 

Les résultats seront transmis en urgence aux médecins prescripteurs, si besoin.

Sinon, ils seront adressés via courrier ou messagerie médicale sécurisée (Vénus Diffusion et/ou Apicrypt) dans les plus brefs délais.

 


 

Combien de temps la radioactivité reste-t-elle dans le corps après ma sortie du service ?

 

Il restera une faible quantité de radioactivité dans votre corps lorsque vous serez sorti du service de médecine nucléaire. La radioactivité administrée disparaît en quelques heures par décroissance radioactive et par élimination corporelle physiologique.

 

Dans la majorité des cas, la radioactivité aura disparue naturellement le lendemain.

 


 

Consultez vos résultats en ligne

Centre PET-scan
Rennes Pontchaillou

Centre PET-scan<br /> Rennes Pontchaillou

2 rue Henri Le Guilloux 35033 Rennes

02 99 85 25 00 RDV

Centre PET-scan
Saint Brieuc

Centre PET-scan<br /> Saint Brieuc

10 rue Marcel Proust 22000 Saint Brieuc

02 96 01 79 26 RDV

Pas de dépassement d’honoraires – Secteur I – Tiers payant - CMU